Sortir du manque

Sortir du manque : outil Access®

Sortir du manque, je pourrai numéroter cet article et voir jusqu’où l’exploration de ce sujet nous conduirai !…

En effet, les variantes du sortir du manque sont innombrables et propres à chacun de nous.

Le sortir du manque que je partage aujourd’hui était le mien hier avec un rendez-vous qui s’annule. Je suis l’expert pour expliquer aux autres les infinies possibilités qui peuvent se cacher derrière cette annulation. Le cadeau caché pour les uns.

Incapable d’adopter cela sur moi-même, je choisis de plonger dans un livre que j’affectionne (voir fin de l’article).

Ma méthode sortir du manque

Je choisis une question et je me mets au travail !

« Qu’ai je rendu de si vital à ne jamais posséder la phénoménance de l’argent que j’utilise pour ne jamais créer au-delà de cette réalité ?

Drôle de question, je vous l’accorde. En plus, il faudrait quelles explications pour phénoménance de l’argent. Je vous propose de dépasser cela, de laisser votre mental pédaler pour dépasser cela, sortir des limites, finalement.

Je me répète la question : « Qu’ai je rendu de si vital à ne jamais posséder la phénoménance de l’argent que j’utilise pour ne jamais créer au-delà de cette réalité ? Puis, comme dans beaucoup de méthode, je choisis de lâcher ça. Avec la méthode Access®, je dis en version courte : « tout ceci, je détruis et je décrée »

Encore une question

Question suivante : « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Bien sûr, nous le savons tous, seule la pratique et la persévérance nous permettent de créer ce qui nous tient à cœur.

Je répète : « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Et là surgit un avis fort intéressant. Je vous le présente en version déblayage. « Je détruis et décrée le fait que je ne peux pas en avoir plus que ce que ce j’ai déjà eu dans le passé, c’était déjà beaucoup par rapport aux autres et à ce que j’ai maintenant ! » J’aime les histoires que nous racontons !

Le déblayage fait, je repose la question. « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Et là une réponse : la joie. Pratiquer la joie, ce n’est pas une chose que l’on fait si facilement et puis vous le savez comme moi, si on est triste pas facile de devenir joyeux en un clic !!! Si les enfants le font mais nous, nous avons oublié…

Je choisis d’incarner la joie et je m’aide d’un autre petit déblayage. « Tout ce qui m’empêche de percevoir, de recevoir, d’être la joie, je détruis et je décrée »

Je veux plus…

Waou, c’est plus léger ! Je continue parce que je veux plus !!! Je répète ma question : « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Et deuxième réponse : écouter mon corps ! Dans mon monde on ne s’écoute pas ! Cependant, écouter son corps c’est plus que bizarre. Mais quand on comprend que c’est notre corps qui a besoin de vêtements, de manger, de boire, d’un toit, on saisit mieux l’importance d’écouter son corps ! Alors : »Tout ce que je fais pour ne pas percevoir, savoir, être et recevoir ce que mon corps me dit, je détruis et je décrée. »

Ensuite re-question : « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Troisième réponse : dépasser tes limites, tes croyances…

Et là je fais un déblayage direct : « Partout où je crois que je ne peux pas dépasser mes limites, mes croyances, où je ne peux être plus grande que ce que je suis, m’expansée parce que je n’ai pas la bonne méthode, je détruis et je décrée »

Après cette réflexion, je me sens bien , légère, joyeuse ! Et mon envie de plus me pousse à répéter encore la question . « Que pourrais-je pratiquer maintenant qui créerait plus d’argent que je n’en ai jamais eu auparavant ? »

Et là : merveilleuse réponse : maintenir cette vibration de bien-être, de légèreté, de joie !!!

C’était sortir du manque avec les outils d’Access.