Les relations humaines en confinement

Les relations en confinement, nous n’avions pour la plupart pas expérimenter cela. Je me rends compte en communiquant avec mes amis de la difficulté d’être ensemble dans un espace limité.

L’outil

Comme je suis pragmatique (oui, je me soigne !) et exigeante je vous donne tout de suite mon truc puis les explications après. Bien sûr, il s’agit d’un outil d’Access Consciousness.

Tous les jours, je dis :

« Je détruis et je décrée ma relation à … (là vous mettez le nom de vos enfants, parents, conjoint·e, ami·e)

Vous pouvez choisir d’ajouter la formule magique d’Access. Dain vous l’explique ici. Sur youtube, dans réglages vous pouvez activer la traduction en français.

En plus, pour ceux que j’aime particulièrement, j’en rajoute ! Ça donne : « je détruis et je décrée tout de ma relation à mon chéri, toutes les attentes, projections que chacun de nous a envers l’autre et la relation, et la formule magique que j’ai codé (! ) RWGBP1PA9SBB.

Trop bizarre ?

Peut-être vous pensez que c’est bizarre… Détruire et décréer vous semble un peu radical. C’est énergétique donc on détruit et décrée l’énergie qui empêche la relation de fonctionner au mieux. En fait, il suffit de reconnaître que tout est énergie et à partir de là tout peut changer.

Avec cette phrase, vous intervenez sur la relation, vous reconnaissez que ça ne marche pas et vous demandez que ça change. Rien de plus, et au fond de vous c’est ce que vous demandez, n’est-ce pas ?

Faites le !

Faites-le et vous constaterez… Attention, soyez comme toujours observateur. Etre observateur, c’est regarder, percevoir, ressentir ce qui se passe en toute honnêteté… (pas conclure). Est-ce que mon corps s’est détendu après cette phrase, est-ce que mes épaules se sont relâchées ? Je souris ? Est-ce que je me sens plus léger·e ? J’observe aussi ce qui se passe durant les heures qui suivent, je me regarde interagir avec l’autre. Est-ce qu’il y a une petite différence ? Est-ce que c’est plus facile ?

Bonne pratique.

Si vous avez envie d’en savoir plus, vous pouvez me contacter !

Une goutte dans l’océan

« une goutte dans l’océan » de Dain Heer, en anglais of course

Ce livre, plutôt un recueil, un beau livre à s’offrir. « une goutte dans l’océan », j’aime ce titre ! Je vous invite à percevoir la puissance et la magie en même temps du titre, des images et des textes (questions) qui composent ce recueil.

Pourquoi voudrais-tu attendre jusqu’à demain ?

Plus de 80 images, pour se laisser inspirer au fil des jours. Des questions qui permettent de toucher la conscience, d’ouvrir à la conscience, d’envisager d’autres possibilités, de se détendre.

La seule chose qui va changer ta vie, c’est de faire des choix différents.

Les outils d‘Access Consciousness condensés

Chaque texte, image évoque, renvoie à un outil ! Le point de vue intéressant, la question, la puissance, le choix, la différence… autant de possibilités, d’accès à la conscience, à soi en fait !

un livre en anglais !

oui, c’est en anglais, et c’est facile, pour tous ceux qui ont un peu appris l’anglais en classe ! Pour moi, c’est plus facile de se laisser toucher par ces mots que par une traduction tarabiscotée ! Améliorer votre niveau d’anglais et/ou de percevoir au-delà des mots…

une invitation

Et si ce livre était une invitation en cette période de chaos, à se retrouver soi-même ? A être libre et heureux ?

Les outils d’Access Consciousness conduisent à la liberté, le choix, l’aisance, la joie . Je vous propose de pratiquer une question sur une journée minimum : « Quoi d’autre est possible ? » L’idée est de se poser la question tout le temps pour tout, les situations pourries, les événements heureux, le quotidien simple et sans intérêt. Pas d’attentes,ni de projections, juste dire « Quoi d’autre est possible ? Même si la tête dit rien d’autre n’est possible ! Poser la question, encore et encore… Et surtout soyez observateur, celui qui regarde sans juger, sans attendre, un peu comme un scientifique, sans analyser !

Et si vous souhaitez expérimenter d’autres questions, d’autres outils, demandez-moi ! Au plaisir.

Le bonheur, juste un choix

Je sais déjà que vous hurlez avec ce titre le bonheur, juste un choix ! Dans le passé, cela me faisait péter un câble qu’on me dise que je pouvais choisir. Hélas, je me sentais prisonnière de tout, dans ma vie. Aujourd’hui, c’est différent. Je sais que le bonheur est juste un choix.

Le choix

C’est quelque chose de compliquer dans notre monde. En effet, il est conditionné : le bon ou le mauvais choix. Alors partant de ce système, il n’y a pas d’aisance ! En plus, le choix est toujours fortement associé à cette notion d’engagement, comme dans un tunnel, on n’a pas d’autre possibilité : continuer ! J’ai découvert une autre façon de considérer le choix. Et ça a changé les choses : choisir par incrément de 10 secondes ! C’est un autre outil d’Access qui enlève la charge que l’on perçoit en choisissant.

Je m’explique

Je choisis de boire un thé, je le prépare, je le bois ! Alors, je prendre le temps ou pas ! A chaque étape, je choisis ! Si le téléphone sonne, je réponds ou je continue de boire mon thé sans être dérangée. Aussi, je peux choisir de lire un livre en buvant mon thé ou de laisser vagabonder mes pensées.

En fait, il suffit (ok ce n’est pas facile au début !) de se donner le droit de choisir en permanence. Prenez un domaine simple au début, puis continuer avec les sujets plus délicats.

Le choix du bonheur…

Une exigence pour soi ! Il est temps de chercher honnêtement les raisons et justifications que nous utilisons pour nous convaincre que le bonheur n’est pas possible pour nous. Qu’ai-je décidé qui m’empêche d’être heureux ? Toujours revenir à la question, c’est ce qui permet de prendre conscience. Et déblayer : « quel qu’ait été mon passé, quelque soit mon présent, quoique j’ai décidé que je suis, je laisse partir tout cela pour ouvrir la porte à moi-même, au bonheur que je suis vraiment » Extrait de Psychologie pragmatique.

Le choix des outils…

Je suis formée à de nombreuses méthodes de développement personnel, car j’ai longtemps cherché autre chose, me sentant différente. En fait, j’ai pratiqué toute seule les outils d’Access et constaté leur efficacité dans ma vie au quotidien. Puis, j’ai fait le choix de me former pour apprendre plus et pouvoir partager. Même si ma vie ne ressemble pas encore à ce que je demande, tout est plus facile. Les prises de conscience sont permanentes, elles permettent le changement sans cesse.

Invitation

Jusqu’au 31 mai, je vais organiser des rendez-vous en ligne pour ceux qui souhaitent apprendre des outils, à un petit prix. Plus d’info par mail ou facebook.

pratiquez les outils

Mes outils Access favoris/1

Tout est l’opposé de ce que cela paraît être et rien n’est l’opposé de ce que cela paraît être. Un des mes outils Access favoris

Une phrase tellement bizarre que le cerveau est perdu, grillé. En fait, c’est le but ! Chez Access, on parle de phrase insensée.

La pratique

Vous répétez 20 fois cette phrase ! En plus de la répétition, j’ajoute le mouvement, je marche donc dans mon salon. Et oui, on dirait un lion en cage. En réalité, c’est ce que nous sommes « un lion en cage » quand une situation, une personne nous rend dingue. Qu’une idée est devenue obsessionnelle dans notre tête et que rien ne l’arrête.

Donc, au bout de 20 fois de bafouillage, le constat est généralement l’apaisement, le relâchement, la détente physique et psychologique. Si pour vous rien ne se passe car nous sommes tous différents: recommencez encore 20,30 fois. Si vous n’observez aucune différence, soyez honnête avec vous, choisissez un autre outil.

Comment ça marche

Ton cerveau perd le contrôle total. Ton énergie, ta vibration change et de ce fait ce qui te dérangeait n’a plus le même impact sur toi. C’est une façon de se libérer. En plus, cela apporte de la clarté sur la situation, nous considérons à partir de ce moment là, les choses différemment. Ainsi, les choses changent et notre interaction aussi.

Par contre, si tu choisis de rester dans le contrôle, les effets seront moindres. Si tu décides que cette phrase est trop barrée pour être efficace, rien ne se passera. Nos points de vue créent notre réalité et pas l’inverse, tant que cela ne sera pas acquis pour vous, le changement sera toujours limité.

Quel est ton choix ?

Avoir raison ou être libre ? Essayez quelque chose de différent qui pourrait créer autre chose ? Qu’est-ce que tu choisis là maintenant ? Qu’est- ce que tu as envie de vivre, de créer dans ta vie ? Les questions sont ouvertes aussi mes outils Access favoris !

Et ensuite ?

Rejoins-moi sur Facebook, contacte-moi pour voir comment je peux t’accompagner dans ta démarche !

La joie : un outil puissant, facile, magique et gratuit

La joie est notre état d’être naturel : il suffit de regarder les petits enfant pour s’en souvenir et s’y connecter ! C’est en grandissant que nous leur inculquons la puer, la culpabilité, le doute sous couvert d’éducation. Retrouver la joie est devenu une priorité pour dépasser la peur distillée partout dans notre monde.

La pratique

Pratiquer la joie est un outil puissant, rapide et pas besoin de consulter pendant des années. Juste se reconnecter à ce qui vous rend joyeux, heureux et le faire un peu plus chaque jour. Quelques pistes pour commencer l’entrainement :

  • caresser ou jouer avec votre animal domestique
  • écouter de la musique
  • rire avec vos proches
  • participer à des jeux ou activités avec des enfants
  • marcher dans la nature
  • lire
  • et tout ce qui vous plaît…

Activez la joie en toutes circonstances ! en amont, faites-vous une liste de ce qui te vous rend joyeux. Et au cours d’une réunion ennuyeuse ou stressante, d’un repas coincé qui s’éternise, connectez-vous à ces moments de joie et activez cette énergie de la joie dans votre corps. C’est simple comme la joie !

Pratiquez la joie et vous constaterez que la joie, c’est puissant, transformateur, exponentiel et énergisant, créateur d’insouciance et de légèreté. La joie, c’est votre diamant brut. Alors mettez vos plus belles parures et avancez dans votre vie et laissez les grognons dans leur coin…

Emilie de @tousceuxquibrillent a canalisé un « sdéblayages à répéter pour faire émerger la joie. Je pratique aussi des processus corporels pour restaurer dans le corps, la joie. Il s’agit de « soin énergétique » d’une heure pour réactiver cet état naturel. Le nombre de séances varie selon les besoins du corps : deux ou trois séances semblent être une bonne base. N’oubliez pas, nous sommes tous différents est n’avons pas les mêmes demandes à l’univers.

Recevoir

Sachez que vous êtes le seul à pouvoir recevoir de vous-même en fonction de ce que vous êtes capable de vous donner. Alors faites de votre vie une célébration, chaque jour. Cela dépend juste de vous.

Déblayage Access

« Déblayage » un mot, un processus, un outil d’Access.

Ca ressemble de loin aux affirmations du développement personnel ou aux afformations de Noah St John. Pour moi qui les pratique, les, c’est la magie à l’état pur.

Explications

Je vous explique ou plutôt je vous montre ! En fait, au lieu de définir ou conclure, de figer une situation avec un avis, un point de vue, le déblayage ouvre aux possibilités que nous sommes dans l’instant incapable d’imager trop embarqués dans l’histoire ! Le déblayage, c’est une phrase simple ou méga complex, conçue pour griller le mental, ou une question. On y ajoute une étape de destruction pour remettre les compteurs à zéro. Puis la baguette magique d’Access.

Les boucles de déblayages sont des enregistrements audio ou des textes rédigés pour permettre de prendre conscience des possibilités différentes et nombreuses sur un sujet donné. Leur longueur varient selon le thème et leurs auteurs !

Un exemple

Un exemple sur un sujet qui parle à tout le monde : l’argent.

Qu’est-ce qui est possible pour moi avec l’argent, que je ne crois pas pas possible, qui si je permettais aux possibilités de se montrer créerait une réalité totalement différente. tout ceci, je détruis et je décrée et la phrase de déblayage d’Access Consciousness.

On peut donc répéter la phrase juste toute seule, ou ajouter « tout ceci, je détruis et je décrée » et même ajouter la phrase de déblayage d’Access.

Faites ce qui vous convient !

Et après ?

Pour un gros décapage, on peut le répéter 30 fois par jour (ça prend 10/15 mn) pendant 30 jours. Restez observateur de ce dont vous devenez conscients, de vos comportement qui changent et des situations qui changent.

Alors essayez au lieu de vous répéter toujours le même chose « je ne m’en sortirai pas  » qui crée toujours la même chose : rien ne change. Les déblayages : un outil à adopter !

Moi, j’adore ! Pratiquez et racontez-moi vos créations !